Blogue

L’analyse de valeur : optimiser votre projet de construction

L’analyse de la valeur, ou value engineering en anglais, est une méthode qui permet de concevoir et d’optimiser un procédé, un processus, ou un projet.

Il s’agit d’une méthode d’amélioration de la valeur de biens et de services en examinant leurs fonctions. La valeur, telle que définie, est le rapport entre les fonctions et leur coût (réf.).

La valeur peut donc être augmentée soit en améliorant les fonctions et/ou en réduisant les coûts. L’analyse de la valeur vise à identifier et préserver les fonctions essentielles, tout en éliminant les non essentielles (ou relativement moins importantes pour les usagers) et parfois coûteuses, pour augmenter la valeur d’un projet.

Dans les projets de construction, l’analyse de valeur est réalisée généralement en phase de conception pour optimiser un projet à des points de contrôle définis. Elle permet d’identifier de façon collaborative les pistes d’optimisation et leurs coûts sur l’ensemble du projet.

Bien que cette méthode soit souvent utilisée dans l’objectif de réaliser un projet au plus bas coût, il est possible d’y intégrer des critères de satisfaction de l’utilisateur.

La réalisation de l’analyse de valeur permet alors de réaliser un projet avec de meilleurs résultats économiques tout en répondant aux besoins des clients et des usagers et en encourageant leur collaboration.

Les étapes de l’analyse de valeur

En utilisant l’analyse de valeur, les équipes de projets peuvent augmenter la qualité de leur projet (fonction), tout en réduisant les coûts.

Dans le contexte d’un projet de construction, l’analyse de valeur nécessite de trois à quatre rencontres réparties sur une période d’un mois. Le processus peut varier selon la méthodologie choisie ainsi que la disponibilité et les contraintes des participants. Toutefois, voici les étapes que notre équipe applique tel qu’illustré dans la figure ci-dessous.

Analyse de valeur

Étape 1 : Réunion de démarrage et mise en contexte

La réunion de démarrage assure que toutes les parties prenantes s’entendent sur les bases du projet :

  • pourquoi le projet existe?
  • quels sont les paramètres du projet?
  • à quels besoins répond-il?
  • pour qui?
  • etc.

Des documents comme les plans, les esquisses, ainsi que les budgets et les échéanciers sont présentés pour que les participants soient à l’aise avec tous les aspects du projet.

Étape 2 : Analyse fonctionnelle

Lors de l’analyse fonctionnelle, les membres de l’équipe s’attaquent à la définition des différentes fonctions du projet. Les fonctions peuvent être divisées en catégories (par exemple des fonctions primaires et des fonctions secondaires). Certains projets peuvent compter des dizaines de fonctions.

Étape 3 : Génération des pistes d’opportunités

Dans cette troisième étape, la créativité de tous est mise à profit pour évaluer si d’autres pistes de réalisation pouvant satisfaire chacune des fonctions identifiées à l’étape précédente. C’est à cette étape que la créativité des participants ainsi que la collaboration sont sollicitées pour générer un maximum de possibilités et d’alternatives.

Étape 4 : Analyse des pistes par les professionnels

Pour s’assurer de la faisabilité et pour évaluer l’impact sur le projet des alternatives proposées, chaque proposition est analysée par des professionnels, selon leurs domaines d’expertise.

Étape 5 : Évaluation des pistes et bilan

À cette dernière étape, un ordre de priorité est établi pour les pistes identifiées à l’étape d’analyse. Les pistes seront analysées en fonction d’une évaluation qualitative de satisfaction des utilisateurs. D’autres facteurs, tels que les risques ainsi que le potentiel d’économie de chaque piste, permettront de déterminer un ordre de priorité.

Les pistes retenues seront détaillées et transmises à l’équipe responsable de la réalisation du projet.

Trois facteurs clés de l’analyse de valeur réussie

Participation

Pour tirer pleinement profit de l’analyse de valeur, la participation de toutes les parties prenantes est essentielle. Il peut être nécessaire de sensibiliser les participants sur l’importance du processus et de ce qu’ils pourront en retirer : faire entendre leur point de vue!

Démocratisation du temps de parole

L’animateur des ateliers doit rapidement créer une dynamique propice aux échanges et à la collaboration, notamment en s’assurant d’accorder un temps de parole à toutes les parties. Puisque chaque participant tient à faire connaître son point de vue, sa perspective concernant certaines préoccupations, la démocratisation du temps de parole vient souvent désamorcer les situations à tendance explosive.

Ouverture 

Les ateliers doivent favoriser des échanges qui facilitent l’ouverture et la compréhension des enjeux des autres parties prenantes. Il faut permettre l’expression des besoins, mais aussi l’écoute pour assurer un dialogue constructif.

Lorsque ces facteurs sont respectés, les participants aux ateliers deviennent des propulseurs du projet, plutôt que des freins. Ils trouvent ensemble des pistes de solution qui permettent de bonifier le projet, ainsi que d’en contrôler ou même réduire les coûts.

L’innovation dans l’analyse de valeur

L’offre de plateformes collaboratives a explosé dans les dernières années. Jumelés à la nécessité de tenir plusieurs ateliers de travail en ligne, ces outils permettent de réaliser des ateliers d’analyse de valeur à distance de façon innovante.

Selon notre expérience, tenir des ateliers de valeur en ligne procure de nombreux avantages. Par exemple, il est possible de faire interagir des animateurs, des experts ou des intervenants, peu importe leur localisation. Cela démocratise la participation aux ateliers puisqu’il n’y a plus de contraintes liées aux déplacements. Il est souvent plus facile de gérer le temps de parole alloué aux participants et de s’assurer que chacun s’exprime.

De plus, certains outils permettent de créer des présentations, des sondages ou des analyses multicritères visualisés et complétés en temps réel par les participants. L’animation des ateliers est plus performante et dynamique. Tenir des ateliers à distance a permis de développer des concepts d’animation et de collaboration efficaces et intéressants pour les participants.

Conclusion

Comme mentionné précédemment, l’objectif d’une analyse de valeur est généralement de réaliser des économies. Toutefois, il s’agit d’une opportunité de collaborer et de rallier différentes parties prenantes autour d’un projet, de créer une vision commune et partagée du projet dans toute sa complexité.

Notre équipe a récemment travaillé avec une métropole dans la planification d’un projet d’infrastructures municipales. Ce projet touchait de nombreuses parties prenantes, ayant toutes leurs objectifs et enjeux. Si chacune avait obtenu ce qu’elle désirait, le budget du projet aurait rapidement été défoncé… et de beaucoup!

Le danger dans ce type de projet est que chaque partie prenante a sa propre perception de ce qui est important. Des différends très sérieux peuvent alors émerger et paralyser le projet.

Pourtant, en utilisant l’analyse de valeur comme un outil de travail collaboratif, il est possible de créer une adhésion autour d’une version améliorée, et économiquement viable, du projet.

La méthodologie de l’analyse de valeur permet de trouver des pistes d’optimisation pour un projet, en plus de créer une adhésion autour d’une vision commune. Pour preuve, voici le commentaire que nous avons reçu à la suite du projet d’infrastructures municipales mentionné en début d’article :

« Je tiens à vous remercier pour ce super travail d’atelier. Je suis d’autant plus heureuse que tous nos partenaires soient unanimes, tout le monde a vraiment apprécié chacun des aspects (du processus) : animation, méthodologie, technologie…

Et surtout très rassurée par nos économies. Merci!! »

L’analyse de valeur est donc une technique qui permet de faire cheminer le projet vers son aboutissement dans sa meilleure version, et de prévenir d’éventuels conflits pouvant le ralentir.

Remerciement : Nous aimerions souligner la participation d’Émile Valencour pour la participation à la rédaction de cet article lors de son stage chez Strategia Conseil.

Autres Articles
L’analyse de constructibilité : le lien manquant entre conception et construction
Choisir un gestionnaire de projet de construction : la 3e compétence
Construction et dépassements de coûts : causes et solutions